Sujet de thèse : « Les perceptions sensorielles dans les récits de voyage à la Renaissance : étude d’une poétique de la contrainte » (titre provisoire)


Co-tutelle avec le département d’études françaises de l’Université de Toronto

Directeurs : Marie-Claire THOMINE (Lille) et Grégoire HOLTZ (Toronto)

 

 

 

Comité de suivi de thèse : Anne-Pascale POUEY-MOUNOU (Sorbonne Université) et Frédéric TINGUELY (Université de Genève)

Statut : Doctorante contractuelle (2018-2021), agrégée de Lettres Modernes

Représentante des doctorants de l’unité de recherche (U.R.) ALITHILA

Liens : LinkedIn ; Theses.fr ; Academia.edu

Contact : rebecca.legrand@univ-lille.fr

 

* Résumé du travail de recherche *

Le travail de recherche que je mène actuellement poursuit une première réflexion amorcée en Master 1 (2015 – Université de Lille / Université Laval, Québec) sur les perceptions sensorielles dans l’Histoire d’un voyage fait en la terre du Brésil de Jean de Léry (1580) puis en Master 2 (2016 – Lille) sur le lien entre sensorialité et poétique du récit de voyage dans les œuvres de Jean de Léry, d’André Thevet (Les Singularitez de la France Antarctique, 1557) et de Michel de Montaigne (Journal de Voyage en Italie, 1580-1581).

Le corpus étudié dans le cadre de ma thèse réunit six récits de voyage en Nouvelle-France (Québec, Floride et Brésil) entre 1516 et 1617, rédigés en langue française. Ces textes, objets privilégiés de contact entre les cultures, rendent compte d’un monde inconnu et inouï et sont le lieu d’une prolifération de termes exprimant les sensations. À la suite des travaux de Mireille Huchon prouvant que l’expansion du monde au XVIe siècle est à mettre en parallèle avec l’expansion de la langue, j’étudie le lexique des cinq sens à la Renaissance et tente de montrer que l’évocation des perceptions, et le foisonnement (ou non) lexical sont le fondement de la poétique même de ces récits, lesquels sont peut-être inspirés par les traités médicaux.

 

* Charges d’enseignement *

2019 – 2020 : Université de Lille, SHS

  • Licence 1 de Lettres-Mathématiques : « Construction d’une tradition » (TD – 24h)
  • Licence 1 de Lettres Modernes : « Notions littéraires » (TD – 24h)
  • Licence 2 de Lettres Modernes : “Pantagruel, Rabelais” (TD – 16h en remplacement de M.-C. Thomine)

2018 – 2019 : Université de Lille, SHS

  • Licence 1 de Lettres Modernes : « Notions littéraires » (TD – 48h)
  • Dispositif de remédiation (« Atelier d’accompagnement à la réussite » – 15h) en Licence 1 de Lettres Modernes

2017 – 2018 : Lycée général et technologique A. Watteau, Valenciennes : stage d’agrégation (deux classes en responsabilité).

* Activités scientifiques *

  • Communications

6 – [À venir] « ‘Jeo y beu troiz fois […], et unqore me semble qe jeo vaille mieux’ : quelques enjeux des notations sensorielles dans le récit de voyage de Jean de Mandeville », VIIIe Colloque international de l’AIEMF « Voyages réels et imaginaires en moyen français », organisé par Olga Anna Duhl, Lafayette College, Easton (Etats-Unis), 10-13 juin 2020.

5 – [À venir] « The Lexicon of Sensory Perceptions in Renaissance Travel Writing », Early Modern Interdisciplinary Graduate Forum (EMIGF), organisé par le Centre for Reformation and Renaissance Studies (CRRS), Victoria University, Université de Toronto, 16 janvier 2020.

4 – « La mémoire de l’échec protestant : analyse littéraire de quatre récits de voyage en Nouvelle-France (1555-1586) », journée scientifique de la rentrée doctorale de l’École Doctorale Sciences de l’Homme et de la Société, « Patrimoine, culture et mémoire en SHS », organisée par A. Di Liberto, J. Le Marquer et I. Vandevelde (Université de Lille), Lille, 6 décembre 2019.

3 – « Le massacre de Fort Caroline (Floride, 1565) : une Saint-Barthélémy avant l’heure ? », troisième journée (« Retracer la circulation et la transformation des images et récits scandaleux ») du projet « Mémoire et Usages des récits et images du Mal (MUM). Fabrique du scandale et mémoire de 1562 aux lendemains de la Révocation de l’Édit de Nantes », coordonné par Blandine Perona et Yves Junot (UPHF), MESHS, Lille, 14 juin 2019. Publication prévue  <Site du projet>

2 – « Financer sa thèse », journée d’information sur les Parcours en Lettres Modernes, Université de Lille, 25 mars 2019.

1 – « Pour une poétique de la sensorialité dans les récits de voyage : l’exemple de la perception gustative chez Jean de Léry », journée d’Étude Jeunes Chercheurs Lettres / Histoire / Sciences humaines : « Sur les traces du voyageur-écrivain : témoignages croisés d’une histoire », organisée par Grace Baillet et Mélanie Fruitier (ULCO), Université Littoral Côte d’Opale, Boulogne-sur-Mer, Centre universitaire du Musée, 20 mars 2019. Publication prévue dans les Cahiers du Littoral.

 

  • Co-organisations de journées d’étude

3 – [à venir] avec Mélanie Fruitier (ULCO), Sens interdits : le goût, le toucher et l’odorat dans la littérature française des XVe et XVIe siècles – Université Littoral Côte d’Opale (ULCO), Boulogne-sur-Mer, Centre universitaire du Musée, 29 janvier 2021.

2 – avec Fanny Van Exaerde (ULille), Journée d’information sur les parcours en Lettres Modernes – Université de Lille, 25 mars 2019.

1 – avec Marielle Devlaeminck et Marine Bastide (ULille), Journée d’étude des étudiants de Master Lettres – Université de Lille, 09 octobre 2015.

 

  • Valorisation et diffusion de la recherche

Compte-rendu de l’ouvrage Îles et insulaires (XVIe-XVIIIe  siècles), dir. Frank Lestringant et Alexandre Tarrête, Cahiers V.L. Saulnier n°34, Paris, PUPS, 2017, à paraître dans la Revue des Sciences Humaines (RSH), Presses Universitaires du Septentrion.

Participation à l’exposition « Renaissance(s): sur les épaules des géants », dans le cadre de Renaissance – Lille 3000 (octobre – décembre 2015), Bibliothèque Universitaire de Lille. Rédaction du panneau introduisant la partie « Voyage(s) ». <https://www.univ-lille3.fr/rhinolille3/>

 

* Séjours d’étude et de recherche à l’étranger *

Janvier – décembre 2020 [12 mois] : Université de Toronto (Department of French), Canada. Année de recherche et de formation doctorale dans le cadre d’une cotutelle de thèse.

Juillet – août 2019 [2 mois] : Université de Toronto (School of Continuing Studies), Canada. Formation d’anglais : “Academic English – Level 60″ (228 heures).

Août – décembre 2014 [4 mois] : Université Laval (Faculté des Lettres et des Sciences Humaines), Québec, Canada. Semestre 1 (session d’automne) de la « Maîtrise en études littéraires – avec mémoire (M.A.) » dans le cadre du programme d’échange de la CREPUQ.

 

* Diplômes (Université de Lille) *

2018 – Diplôme Universitaire « Enseignement, Éducation, Formation : entrer directement dans le métier, mention 2nd degré », Lettres Modernes, mention très bien.
École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ÉSPÉ) Lille-Nord-de-France

2016 – Master 2 « Études littéraires : création, réception et représentations » (Recherche, Lettres Modernes), mention très bien
Mémoire de recherche : « Le perroquet, le livre et la pierre. Écriture viatique et perceptions sensorielles dans les Singularitez de la France Antarctique (1557) d’André Thevet, l’Histoire d’un voyage faict en la terre du Brésil (1580) de Jean de Léry et le Journal de voyage en Italie (1580-1581) de Michel de Montaigne » sous la direction de Benedikte Andersson.

2015 – Master 1 Recherche, Lettres Modernes, mention très bien
Semestre 1 à l’Université Laval, Québec (programme d’échanges de la CREPUQ) « Maîtrise en études littéraires – avec mémoire (M.A.) ». Travail d’Étude et de Recherche (T.E.R.) : « Les sens du voyageur, l’essence du voyage. Les perceptions sensorielles dans l’Histoire d’un voyage faict en la terre du Brésil (1580) de Jean de Léry » sous la direction d’Anne-Pascale Pouey-Mounou.