Bienvenue sur la page des doctorant.e.s de l’Unité de Recherche (U.R.) ALITHILA

Cette page est en cours de construction. Toutes les remarques sont les bienvenues (rebecca.legrand@univ-lille.fr)

Actualités

** Ré-inscriptions

Les inscriptions en doctorat (deuxième année et plus) sont maintenant ouvertes. Comment procéder ?

  1. Compléter le dossier sur ADUM et attendre que la validation apparaisse sur votre espace personnel.
  2. Payer la CVEC (91€) sur le site du CROUS.
  3. Se connecter sur l’ENT et procéder à la réinscription. Les frais d’inscription en doctorat sont de 380€ (des exonérations existent).

Attention : La date limite d’inscription/réinscription en doctorat est fixée au 15 décembre 2019. Les doctorants qui soutiennent leur thèse entre le 1er septembre et le 31 décembre 2019 ne devront pas se réinscrire, à condition que le dossier de soutenance soit validé le 31 octobre au plus tard.

** Goûter de Noël des doctorant.e.s

Un moment de partage et de détente est prévu le lundi 16 décembre à 16h dans la salle de séminaire se situant face au bureau de Laetitia Ceugnart. Chacun apporte ce qu’il veut (jeux, nourriture, boisson…), l’objectif étant de partager un bon moment ensemble avant les vacances de Noël.

** Soutenances à venir

/

La formation doctorale

Elle se compose de huit modules (quatre sont validés par Alithila, les quatre autres par l’École doctorale).

  • Maquette de la formation (commentée par les soins de vos représentantes) pour les doctorant.e.s salarié.e.s à télécharger ici ; et à télécharger  pour les autres doctorants.
  • Liste des séminaires interdisciplinaires (proposés par l’école doctorale) à consulter ici.
  • La MESHS de Lille (Maison des Sciences de l’Homme et de la Société) peut créer et financer des formations spécifiques à la demande des doctorant.e.s, notamment dans le domaine des humanités numériques. Si vous avez un besoin spécifique et que vous êtes en mesure de trouver cinq autres doctorant.e.s intéressé.e.s, n’hésitez pas à contacter Clarisse Bardiot afin de lui soumettre votre projet : clarisse.bardiot@uphf.fr

La thèse

  • Formulaire de déclaration de composition du comité de suivi de thèse à télécharger ici. [à venir]
  • Fiche de compte-rendu du comité de suivi de thèse à télécharger ici.
  • Guide de rédaction des thèses à télécharger ici. [à venir]
  • Tutoriel d’utilisation d’ADUM à télécharger ici. [à venir]

L’international

  • Guide des cotutelles à télécharger ici.
  • Convention de co-tutelle et son annexe technique en français à télécharger ici (convention) et ici (annexe technique).
  • Convention de cotutelle et son annexe en anglais à télécharger ici et ici. [à venir]
  • Offre des programmes d’échanges de l’Université de Lille à consulter ici.

La soutenance

  • Règles de composition du jury de thèse à l’Université de Lille à télécharger ici [à venir]
  • Calendrier des différentes étapes pré-soutenance et dépôt de la thèse à télécharger ici [à venir]

Les financements

*** Pour une mobilité (stage, étude ou recherche), en France ou à l’étranger ***

  • Financements ponctuels pour une mobilité en France ou à l’étranger : formulaire à télécharger ici [à venir]. Des financements ponctuels pour une mobilité sont possible durant les quatre premières années de la thèse. L’École doctorale peut financer au maximum 400€ chaque année par doctorant. L’Unité de Recherche peut financer 1000€ par doctorant (attention, cette somme est valable pour toute la durée de la thèse et n’est pas renouvelable chaque année).
  • Appels pour d’autres bourses et des financements recensés sur cette page du site de l’ED.
  • Dans le cas d’une mobilité longue à l’étranger, pensez à faire un dossier de demande pour les bourses Mermoz (région des Hauts-de-France) et Mobilex (Université de Lille).
  • Toutes les aides à la mobilité internationale de l’Université de Lille sont recensées sur cette page.

*** Appels à projets (contrat doctoraux, financements divers….) ***

  • L’Unité de Recherche Alithila peut aider au financement d’un projet (journée d’étude, colloque). Contactez Laetitia Ceugnart pour plus d’information.
  • L’Unité de Recherche peut également vous attribuer 500€ si vous organisez une journée d’étude ou un colloque en partenariat avec une autre université (la J.E. doit avoir lieu dans cette autre université). Dans ce cas, c’est à l’Université partenaire de vous fournir une convention précisant le budget attribué pour cette journée.
  • Appels pour les contrats doctoraux (ici) et les financements CIFRE ().
  • L’I-Site (Université Lille Nord Europe) propose fréquemment des appels à projets destinés aux des projets de recherche de doctorant.e.s. N’hésitez pas à surveiller cette page.

Liens utiles

Contacts utiles

Liste des thèses en cours (2019-2020)

NB : Les co-tutelles et co-directions n’ont pas été mentionnées, sauf lorsque les deux directeurs sont membres d’Alithila.

Sous la direction d’Yves BAUDELLE

  • « D’autres vies que la mienne » : Éthique et autofiction dans l’œuvre récente d’Emmanuel Carrère, par Rocio Murillo Gonzalez.
  • La crise du personnage dans les romans de Nathalie Sarraute, par Ama Brigitte Kouajou.
  • L’Humour dans l’œuvre romanesque de Michel Houellebecq, par Clément Lemaitre.
  • La poésie et le lyrisme dans Noces, L’été, L’exilé et le royaume, et Le premier homme d’Albert Camus, par Chunnan Liu.
  • La voix dans les fictions et les écrits de combat de Georges Bernanos, par Eléonore Mermet.
  • Bernanos et la civilisation des machines : la critique et la technique dans l’œuvre polémique de Georges Bernanos, par Maxime Morin.
  • « Romanesque et Mystère : Construction d’une narration entre dissimulation et découverte », par Clément Richard.

Sous la direction de Marie-Madeleine CASTELLANI

  • L’édition princeps de Lancelot du Lac : permanence et mutations du mythe, par Karine Dicharry.
  • Edition critique d’Anseis de Carthage (Bn.fr 793), par Julien Florent.
  • Edition critique du Romanz d’Othovien, d’après un manuscrit unique du XIIIème siècle, par Jean-Philippe Llored.

Sous la direction de Florence de CHALONGE

  • L’art photolittéraire d’Antoine d’Agata, par Nina Bigot.
  • L’imaginaire romanesque et fantasmatique dans l’œuvre d’Annie Ernaux, par Francois Dussart.
  • L’art du portrait dans l’œuvre de Marguerite Duras, par Sylvain Delissen.
  • Le rôle de l’Histoire dans la fictionnalisation littéraire : les Chemins de la liberté de Sartre, par Nan Qin.
  • « Une poésie de cinéma ». Etude historique, génétique et intermédiale des scénarios et dialogues de Jean Cocteau, par Fanny Van Exaerde.

Sous la direction de Stéphane CHAUDIER

  • La représentation de la figure du bourreau dans Les Bienveillantes de Jonathan Littel, La Part de l’autre d’Eric-Emmanuel Schmitt, La Disparition de Josef Mengele d’Olivier Guez, par Mouna Adouni.
  • Les croyances religieuses dans la littérature contemporaine : les enjeux d’une représentation risquée, par Thomas Diette.
  • Discours et métadiscours dans les lettres de Georges Perros, par Samia Gadhoumi.
  • Pour une autre modernité poétique (1905-1925), par Wendy Prin-Conti.

Sous la direction de Jean-Christophe DELMEULE

  • Déterritorialisation et exil comme espace de transaction créative dans la Trilogie coréenne d’Ook Chung, par Hassina Bouzidi.
  • Langue, littérature et histoire chez Jean-Luc Raharimanana et Patrice Nganang, par Angeline Chabi.
  • Parcours tragique et initiatique du personnage féminin : du Démembrement à la Renaissance, de la Déception à l’Acceptation dans les œuvres de Nancy Huston, Caroline Lamarche, Elise Turcotte et Léonora Miano, par Naima Ouartsi.
  • Les us, les rites et la structure formelle spécifique en littérature de la négritude : impact sur la vision du monde en Arfrique noire, par Derradji Yacine (Sellah).

Sous la direction de Laurent DEOM

  • Adaptation et réadaptation des productions culturelles occidentales : aspects de la réception de Shrek, Madagascar et Rango, par Vertu Ophélie Boudimbou.
  • Sylvain Tesson, en quête de la fleur bleue : écrire le monde pour s’extraire du siècle, par Louis Vandecasteele.

Sous la direction de Frank GREINER

  • Conteurs et savants : le récit fantastique concurrent ou complice de la science ? Amadou Kone et Mutt-Lon, par Esther Nka Manyol.

Sous la direction de Caroline JACOT-GRAPA

  • Les êtres élémentaires dans la prose narrative du XVIIIe siècle, par Marine Bastide de Sousa.
  • L’écriture du sublime chez Diderot, par Aude Lecimbre.

Sous la direction de Fiona McINTOSH-VARJABEDIAN

  • Bagdad, Mossoul, Delhi et Istanbul : histoires romancées d’une ville, par Yaqdhan Alassaf.
  • Les enjeux de représentation de l’oppression dans la littérature contemporaine, par Désirée Espadja.
  • Écrire la Catastrophe ; altérité et hybridation : nouvelles morphologies conceptives dans les œuvres de Paul Auster, Dave Eggers, Dany Laferriere, Thierno Monenembo et Michael Ferrier, par Jessica Kounda.
  • L’écriture féminine chez les écrivaines françaises d’origine iranienne, par Narguess Shahmohammadi.
  • Dieux et Bêtes : symboles et intertextualité chez Neil Gainam, Stephen King, and Haruki Murakami, par David Taquet.

Sous la direction de Martine REID

  • Ecrire la vie de l’auteure : les biographies de George Sand (1876-2013), par Alain Bayeul.
  • Genre et considérations génériques chez les écrivaines du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne, par Sophie Dubois.
  • « Si j’en suis arrivée là, c’est grâce à vous ». Ecritures des femmes et des hommes « ordinaires » : le lectorat de Simone de Beauvoir, par Marine Rouch.
  • La théâtralité dans l’œuvre romanesque de Colette, par Corentin Zurlo-Truche.

Sous la direction de Marie-Claire THOMINE

  • Le traitement de la folie et des passions chez les imitateurs et traducteurs français de l’Arioste (1544-1615) : aspects médicaux, anthropologiques et esthétiques, par Marion Bracq.
  • « L’usance commune de parler » : les représentations du parler quotidien dans les devis facétieux (1480-1580), par Amina Houara.
  • Les perceptions sensorielles dans la littérature viatique à la Renaissance : étude d’une poétique de la contrainte, par Rebecca Legrand.
  • Les représentations du cœur souffrant dans la poésie de Ronsard, par Jérôme Stephan.

Sous la direction de Nelly WOLF

  • Une nouvelle écriture du génocide juif au début des années soixante en France : anna Langfus et Piotr Rawicz, par Juliette Adams.
  • Victor Serge, romancier de la révolution, par Eva Réthoré.

Sous la direction de Karl ZIEGER

  • Une Europe de la culture et de l’humanité : Stefan Zweig et Romain Gary à la recherche de l’idée européenne, par Constance Coustenoble.
  • Les féminités contemporaines dans les littératures francophones et germanophones de la fin du XXe et du XXIe siècle. Etude comparative et intersectionnnelle des pluralités singulières, par April Dupont.
  • La réception de Gil Vincente en France et en langue française, par Philippe-Alexandre Goncalves.
  • L’architecture futuriste au travers du théâtre de l’avant-garde italienne, russe et soviétique, par Margaux Lyonnet.
  • La théâtralité dans les romans d’Emile Zola : de la représentation des codes théâtraux au travail d’adaptation, par Lionelle Danie Moussongou.
  • L’écologie avant l’écologie : à la recherche d’une conscience de l’environnement dans la littérature européenne du XVIe au XIXe siècle, par Béatrice Ochlinski.
  • L’œuvre de Ödön von Horvath en France : une enquête sur les contextes d’adaptation et de réception, par Marianne Picart.
  • L’engagement littéraire en France et en Iran dans les années 1940, par Neda Sharifi Oroumi.
  • Analyse et édition d’un corpus dans l’esprit des humanités numériques. Vers une édition comparative intermédiale innovante accompagnée d’une ressource pour le repérage textuel, par Karolina Ewa Suchecka.
  • La Belle-Epoque dans des revues littéraires, culturelles et politiques en Europe : questions de réception et de transferts culturels, par Sébastien Tof.

Thèses en co-direction

Sous la direction de Marie-Madeleine CASTELLANI et d’Esther BAIWIR

  • Révolution numérique au sein de la dialectologie oïlique : méthodologie et perspectives, par Cécile Kaisin.

Sous la direction de Catherine DUMAS et Frank GREINER

  • Adaptations et transformations de la novela picaresca dans le roman français de la première traduction du Lazarillo de Tormes (1560) à la traduction d’Estabanillo Gonzalez par Lesage (1741). Etude comparée sur la réception du picaresque en France au XVIIe siècle, par Amandine Lembré.

Archives

Le projet Doc’Time a consisté en un groupe de travail (entre 2014 et 2016) à destination des doctorants du laboratoire, ayant pour but de faire évoluer la pensée de chacun via un regard neuf (celui des autres doctorants) pour mieux appréhender la thèse. L’ambiance y était conviviale et studieuse.