Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de L’expérience des mœurs. Étude sur Les Caractères de La Bruyère de Charles-Olivier STIKER-METRAL aux Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2019.

*

Nombre de pages : 172

Prix : 15 euros

ISBN : 9791024013701

*

Présentation :

Cet ouvrage propose de restituer aux Caractères de La Bruyère leur cohérence intellectuelle et esthétique. Il les inscrit dans leur contexte culturel, la Querelle des Anciens et des Modernes, et montre que l’écriture discontinue permet d’interroger les comportements de ses contemporains. Il étudie la critique sociale et politique dont ils sont l’instrument. Il identifie enfin le dialogue qu’ils instaurent entre le moraliste et ses lecteurs.

*

Sommaire :

Première partie

Dire les mœurs : enjeux éthiques et esthétiques

Chapitre I

De La Bruyère à Théophraste : un Ancien sur le terrain des Modernes

Littérature et morale à l’âge de la conversation : les voies du plaisir littéraire

Ecrire et penser en Ancien

Les « nouveaux caractères » : l’œuvre et son modèle

Chapitre II

La Bruyère critique de lui-même : l’affirmation d’une autorité

– Définir la science des mœurs

– Portrait du satirique en philosophe

– Pour une éthique de la critique

Chapitre III

Poétique de la remarque : l’épistémologie morale de La Bruyère   

– Penser/ classer

– Définir, peindre, raconter

– Un outil d’investigation morale : de la représentation à  l’interprétation

Deuxième partie

Le monde comme il va ou la comédie humaine de La Bruyère

Chapitre IV

Le théâtre du monde

– Gestes, corps, voix

– Une encyclopédie de la matérialité

– Un comique significatif : l’esthétique chrétienne du ridicule

Chapitre V

Figures de l’excès : satire et réformisme social et politique

– Incivilités et inconvenances

– Du dérèglement individuel aux dérèglements sociaux

– L’absolutisme dans les limites de la simple raison

Chapitre VI

Le scandale de la déraison

– L’amour de soi-même, principe de la malice et de la faiblesse

– La defaite de la pensée

– Le regne de l’imposture

Troisième partie

Une sagesse mise en pratique : écriture morale et exercice spirituel

Chapitre VII

Le travail du sage

– Avoir des yeux : la discipline du regard

– La remarque comme expérience de pensée

– La sagesse, une vie philosophique

Chapitre VIII

Les fondements d’une ethique intellectuelle

– L’incertitude de nos jugements

– Impostures du langage : un répertoire d’idées reçues

– Le conflit des interprétations

Chapitre IX

« La bonne opinion qu’on a de ses lecteurs »

– Portraits de mauvais lecteurs

– Ethique de la lecture et connaissance de soi

– Un lecteur philosophe : la lecture comme dialogue.